Le Président du L'Assemblée législative

Élu par tous les députés, le président occupe le poste qui a le plus de pouvoir à l’Assemblée législative : il représente les pouvoirs et les procédures de l’Assemblée. Les fonctions du président se divisent en trois catégories.

Tout d’abord, le président est le porte-parole de l’Assemblée dans les relations avec les autorités hors de l’Assemblée. Souvent, le président accueille officiellement les visiteurs de l’Assemblée législative. 

Ensuite, il préside les sessions de l’Assemblée législative et fait respecter les règles, l’ordre et la conduite des affaires. Il contrôle les débats en chambre et s’assure que les députés suivent les règles et les usages de l’Assemblée législative quand ils posent des questions ou y répondent, quand ils ont des débats ou qu’ils votent. Le président doit faire preuve d’autorité et d’impartialité. Il ne participe pas aux débats, ne pose pas de questions pas plus qu’il y répond et ne vote pas. Cependant, il s’adresse à l’Assemblée lors du dépôt du budget et en cas d’égalité des voix, il peut voter pour trancher. Lorsque les députés posent des questions ou font des déclarations, ils doivent toujours s’adresser au président. 

Enfin, le président est responsable de la gestion quotidienne de l’Assemblée législative. Les nombreux employés de l’Assemblée qui fournissent des services aux députés se rapportent au président. Lorsqu’il ne peut siéger, c’est le président adjoint qui le remplace. 

Dans l’exercice de ses fonctions, le président est aidé par le bureau du greffier. Le greffier est le conseiller en chef du président et des députés sur les questions de procédure. Le greffier est responsable d’un grand nombre de fonctions relatives aux délibérations et aux registres officiels de l’Assemblée législative et de ses comités.

Le greffier s’assoit directement devant le président, à la table qui lui est réservée. Il est assisté par le greffier adjoint, le greffier des comités et le juriste. Ces personnes ont la garde des registres officiels de l’Assemblée et conseillent le président et les députés sur les procédures parlementaires et judiciaires.

Comme tous les autres députés de l’Assemblée législative, le président est d’abord élu comme député dans une des 19 circonscriptions électorales. Les députés élisent ensuite le président par vote secret, au début de la première session de l’Assemblée législative suivant une élection territoriale ou si le poste est libre. 

En plus de son rôle de président, il doit également remplir ses fonctions de député, par exemple, répondre aux préoccupations de ses électeurs.

Historique 

Le nom de président a d’abord été utilisé il y a longtemps en Angleterre. Le travail de ce dernier consistait alors à parler au roi ou à la reine au nom de la Chambre des communes (hommes du peuple). Le président présentait les pétitions et les récriminations au nom des hommes du peuple. Si les décisions du Parlement irritaient le souverain ou menaçaient le pouvoir de la monarchie (ce qui était souvent le cas), le souverain se vengeait parfois en faisant tuer le président. Dans l’histoire parlementaire, au moins neuf présidents sont morts de façon violente pour avoir annoncé aux rois et aux reines des choses qu’ils ne voulaient pas entendre. Certains historiens croient même que la raison principale du défilé d’ouverture était de fournir des gardes du corps au président, afin de le protéger quand il entrait dans la Chambre de l’Assemblée. 

À l’origine, les présidents étaient nommés par le roi, et non par le Parlement. Au cours des siècles, les rois ont transféré une grande partie de leurs pouvoirs au Parlement. Lors du transfert de pouvoirs, la loyauté du président est passée du roi à la Chambre des communes. À la fin du XVIIe siècle, le président était nommé par le Parlement et non par le roi.