Jackson Lafferty

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Biographie

Jackson Lafferty a été élu par acclamation à la 18e Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest en novembre 2015. Il représente la circonscription de Monfwi.

M. Lafferty avait auparavant été élu à la 15e Assemblée législative dans le cadre d’une élection partielle tenue en juillet 2005 avant d’être réélu à la 16e Assemblée législative en octobre 2007 puis à la 17e Assemblée législative en octobre 2011.

Lors de la 17e Assemblée législative, M. Lafferty a été vice-premier ministre, ministre de l’Éducation, de la Culture et de la Formation, ministre responsable des langues officielles et ministre responsable de la Commission de la sécurité au travail et de l’indemnisation des travailleurs.

Avant d’être élu à la 15e Assemblée législative, M. Lafferty a supervisé les ententes de participation conclues avec la société Diavik Diamond Mines inc. Parmi ses autres expériences de travail, notons qu’il a été coordonnateur du développement et du renforcement de l’autonomie des collectivités pour le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, administrateur pour la Rae-Edzo School Society, directeur adjoint de la Rae-Edzo Dene Band Development Corporation et agent de liaison communautaire pour Diavik Diamond Mines inc.

M. Lafferty a été membre de divers conseils et organismes, dont le Conseil des gouverneurs du Collège Aurora et le conseil d’administration du Fonds d’aide aux Métis et aux Dénés. En outre, il a été président du Conseil des services communautaires de la région des Dogrib de même que du Fonds de bourses d’études postsecondaires des Dogrib, et il a été conseiller de bande pour la bande des Dogrib de Rae.

M. Lafferty est un ardent défenseur de la revitalisation des langues, des cultures et du patrimoine dans le Nord. Il a été présent à chacune des rencontres nationales de la Commission de vérité et réconciliation. En 2011, il a signé un protocole d’entente avec le gouvernement du Nunavut et la Fondation autochtone de l’espoir afin d’élaborer une ressource éducative complète et obligatoire consacrée à la question des pensionnats; cette ressource est utilisée depuis maintenant trois ans dans les écoles des TNO et du Nunavut.

Parlant couramment le tłįchǫ, M. Lafferty a dirigé la création du Secrétariat aux affaires francophones et du Secrétariat des langues autochtones en vue d’offrir des services complets et normalisés aux communautés linguistiques des TNO.

Sous la direction de M. Lafferty, des écoles prématernelles verront le jour dans chaque collectivité des TNO d’ici trois ans, une réforme touchant l’ensemble du système d’éducation ténois a été amorcée, et une initiative complète sur l’éducation postsecondaire et la formation est en cours d’élaboration. En juillet 2013, ses collègues provinciaux et territoriaux du Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) [CMEC] lui ont demandé de diriger les efforts destinés à améliorer l’accès à l’éducation des élèves autochtones au Canada.

M. Lafferty et son épouse, Dianne, ont cinq enfants. Ils habitent à Yellowknife depuis 2003.